Quand l'homme civilise le temps essai sur la sujétion temporelle, essai sur la sujétion temporelle
EAN13
9782707135599
ISBN
978-2-7071-3559-9
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
[Re]découverte
Nombre de pages
224
Dimensions
22 x 13 x 1 cm
Poids
288 g
Langue
français
Code dewey
115
Fiches UNIMARC
S'identifier

Quand l'homme civilise le temps essai sur la sujétion temporelle

essai sur la sujétion temporelle

De

La Découverte

[Re]découverte

Offres

Autre version disponible

L'auteur propose une enquête passionnante sur les querelles temporelles qui agitèrent les grandes religions au cours des siècles : la fixation de l'origine de l'" ère vulgaire ", l'établissement de la date de Pâques, le découpage de la semaine.
En apparence, rien n'est plus " naturel " que les systèmes de mesure du temps : le décompte des jours à partir de l'an 1 de l'ère chrétienne, l'année de 365 jours en douze mois, la semaine de sept jours... Et pourtant... Pourquoi le calendrier révolutionnaire de 1793 ne parvint-il pas à s'imposer ? Pourquoi les bolcheviks russes échouèrent-ils à instaurer la semaine de cinq jours ? En tentant de répondre à ces questions, l'auteur propose une enquête passionnante sur les querelles temporelles qui agitèrent les grandes religions au cours des siècles : la fixation de l'origine de l'" ère vulgaire ", l'établissement de la date de Pâques, le découpage de la semaine. Pour Ali Magoudi, s'il n'existe pas d'ordonnancement laïc du temps, si tous les systèmes de " comput temporel " se rattachent in fine à la religion, c'est parce que les mots pour " dire le temps " constituent une institution politique fondamentale intimement liée aux dogmes symboliques.
S'identifier pour envoyer des commentaires.