Un monde à portée de main
EAN13 : 9782072790522
ISBN :978-2-07-279052-2
Éditeur :Verticales
Date Parution :
Collection :Verticales
Nombre de pages :288
Dimensions : 21 x 20 x 1 cm
Poids : 295 g
Langue : français

Un monde à portée de main

De

Vendu par Librairie Banse (Fécamp 76400)

20.00€

Autre version disponible :

Ebook - GallimardEn stock14,99 €

«Paula s’avance lentement vers les plaques de marbre, pose sa paume à plat sur la paroi, mais au lieu du froid glacial de la pierre, c’est le grain de la peinture qu’elle éprouve. Elle s’approche tout près, regarde : c’est bien une image. Étonnée, elle se tourne vers les boiseries et recommence, recule puis avance, touche, comme si elle jouait à faire disparaître puis à faire revenir l’illusion initiale, progresse le long du mur, de plus en plus troublée tandis qu’elle passe les colonnes de pierre, les arches sculptées, les chapiteaux et les moulures, les stucs, atteint la fenêtre, prête à se pencher au-dehors, certaine qu’un autre monde se tient là, juste derrière, à portée de main, et partout son tâtonnement lui renvoie de la peinture. Une fois parvenue devant la mésange arrêtée sur sa branche, elle s’immobilise, allonge le bras
dans l’aube rose, glisse ses doigts entre les plumes de l’oiseau, et tend l’oreille dans le feuillage.»
«Paula s’avance lentement vers les plaques de marbre, pose sa paume à plat sur la paroi, mais au lieu du froid glacial de la pierre, c’est le grain de la peinture qu’elle éprouve. Elle s’approche tout près, regarde : c’est bien une image...»

Maylis de Kerangal (Auteur) a également contribué aux livres...

Une nuit à Manosque

Une nuit à Manosque

Alice Zeniter, Olivia Rosenthal, Sylvain Prudhomme, Véronique Ovaldé, Gaëlle Obiégly, Robert Mcliam Wilson, Nathalie Kuperman, Maylis De Kerangal, Philippe Jaenada, René Frégni, Pierre Ducrozet, Patrick Deville, Julien Delmaire, Marie Darrieussecq, Mig...

Gallimard

Indisponible sur notre site
EbookUn chemin de tables

Un chemin de tables

Maylis De Kerangal

Raconter La Vie

Disponible en quelques minutes ! 4,49 €
Un chemin de tables

Un chemin de tables

Maylis De Kerangal

Raconter La Vie

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,90 €
EbookÀ ce stade de la nuit

À ce stade de la nuit

Maylis De Kerangal

Gallimard

Disponible en quelques minutes ! 7,49 €
À ce stade de la nuit

À ce stade de la nuit

Maylis De Kerangal

Verticales

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,50 €
Tous les marins ont les yeux bleus

Tous les marins ont les yeux bleus

Maylis De Kerangal, Maud Bernos

Gallimard Loisirs

Indisponible sur notre site
En savoir plus sur Maylis de Kerangal

Vidéo

Maylis de Kerangal était l'invitée de La Galerne le 14 septembre 2018 pour présenter son roman "Un monde à portée de main" (éditions Verticales).

3 Commentaires 4 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

4 étoiles

Par .

Paula a la vingtaine. Elle n'a longtemps pas su quoi faire de sa vie, me rappelant ainsi tant de jeunes de mon entourage qui finiront pourtant par trouver un jour leur(s) voie(s). J'ai tendance à penser que plus la route est sinueuse, plus elle enrichit celui qui l'emprunte mais je m'égare. Elle décide un beau jour d'entrer dans une école bruxelloise et d'étudier le trompe-l’œil. Mais quelle idée saugrenue que de vouloir passer son temps à copier quand on peut créer. Pourtant, Paula, élève appliquée et tenace, y trouve son plaisir.
Quand on a fait abstinence pendant longtemps, on n'a pas envie de laisser le hasard choisir entre quelles mains on va y mettre un terme. En tous cas, moi non. J'ai envie d'être prise en main par un auteur qui m'a déjà enthousiasmée au delà de mes espérances. C'est donc avec Maylis de Kerangal que j'ai repris la lecture, après presque un mois et demi sans avoir aucun roman, ni essai ou BD. J'ai retrouvé dans le début du roman les phrases que j'aime chez cette auteure, les longues phrases, puis les changements de rythme et il m'a semblé que ça allait très bien avec le thème de la peinture, avec les mouvements que cela implique. Il faut dire que peindre, même si ce n'est pas sous une forme artistique, ça fait des mois que je sais parfaitement ce que cela peut apporter. J'aime quand l'auteure compare ça à un marathon, qu'elle insiste sur les souffrances du corps. Après la période bruxelloise, j'ai eu l'impression que la plume que j'aimais avait disparu et c'est dommage car le thème qu'explore Maylis de Kerangal est fascinant et les angles qu'elle choisit le sont aussi : entrer dans un Cinecittà moribond qui semble pourtant bien vivant vu à travers les yeux de Paula, puis réfléchir à cette société en trompe-l’œil qui nous offre des copies pour protéger les vraies œuvres d'art (qui d'ailleurs, n'étaient sans doute pas perçues comme telles par leurs concepteurs), il y avait de quoi m'enchanter. Ce n'est pas une déception totale car j'ai tout de même retrouvé, parfois, cette plume que j'aimais, je me suis attachée à Paula, à son apprentissage de la vie (elle apprend à mesurer ses distances, à ne pas s'emballer, à toujours repartir) et à ses parents, à leur relation et j'ai aimé la déclinaison du thème du trompe-l’œil. J'ai néanmoins fini par ressentir une lassitude.

L'art de l'illusion

5 étoiles

Par .

L’auteure de « Réparer les vivants » publie un roman d’apprentissage, dans tous les sens de ce terme ; l’initiation à l’art, à la vie et à l’amour d’une jeune peintre en décor. Doublé d’une réflexion sur l’émotion esthétique, ce beau roman est envoûtant et poétique.

Paula Karst est une jeune fille d’aujourd’hui : après quelques années d’études flottantes, elle s’inscrit à l’Institut de peinture de Bruxelles afin de devenir peintre en décor ; une formation pour acquérir les techniques du trompe-l’œil, apprendre l’observation, la maîtrise du geste, « l’art de l’illusion ». Son diplôme en poche, elle accepte tous les chantiers qu’on lui propose : le ciel d’une chambre d’enfant, l’écrin d’une exposition d’antiquités égyptiennes, l’enseigne d’un chocolatier, les stalles d’une église, avant de se faire un nom dans le décor de cinéma, en travaillant notamment pour les studios romains de Cinecitta, temple du factice.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u

Un monde à portée de main

4 étoiles

Par .

Paula a 20 ans, ne sait pas trop quoi faire de sa vie. Elle a tenté plusieurs voies sans grand succès. Et puis un jour elle trouve. Elle pousse la porte de l'Institut de peinture, rue du Métal à Bruxelles et c'est une révélation, une évidence : elle sera peintre de décor : décor de cinéma, de musée, de grands immeubles... Dans cette école on apprend à passer maître dans l'art du trompe l’œil. Et Paula apprend, apprend à s'en faire mal partout, à s'imprégner des matières, des couleurs, des pigments, pour enfin pouvoir retranscrire à la perfection ce qu'elle voit.
Maylis de Kerangal signe ici un très beau roman d'apprentissage à l'écriture à la fois précise et poétique.