À son image
EAN13 : 9782330109448
ISBN :978-2-330-10944-8
Éditeur :Actes Sud
Date Parution :
Collection :ROMANS, NOUVELLES
Nombre de pages :218
Dimensions : 22 x 12 x 1 cm
Poids : 222 g

À son image

De

Vendu par Librairie Banse (Fécamp 76400)

19.00€
Par une soirée d’août, Antonia, flânant sur le port de Calvi après un samedi passé à immortaliser les festivités d’un ma­riage sous l’objectif de son appareil photo, croise un groupe de légionnaires parmi lesquels elle reconnaît Dragan, jadis rencontré pendant la guerre en ex-Yougoslavie. Après des heures d’ardente conversation, la jeune femme, bien qu’épuisée, décide de rejoindre le sud de l’île, où elle réside. Une embardée précipite sa voiture dans un ravin : elle est tuée sur le coup.
L’office funèbre de la défunte sera célébré par un prêtre qui n’est autre que son oncle et parrain, lequel, pour faire rempart à son infinie tristesse, s’est promis de s’en tenir stric­tement aux règles édictées par la liturgie. Mais, dans la four­naise de la petite église, les images déferlent de toutes les mémoires, reconstituant la trajectoire de l’adolescente qui s’est rêvée en photographe, de la jeune fille qui, au milieu des années 1980, s’est jetée dans les bras d’un trop séduisant militant nationaliste avant de se résoudre à travailler pour un quotidien local où le “reportage photographique” ne sem­blait obéir à d’autres fins que celles de perpétuer une collec­tivité insulaire mise à mal par les luttes sanglantes entre clans nationalistes.
C’est lasse de cette vie qu’Antonia, succombant à la tenta­tion de s’inventer une vocation, décide, en 1991, de partir pour l’ex-Yougoslavie, attirée, comme tant d’autres avant elle, dans le champ magnétique de la guerre, cet irreprésentable.

De l’échec de l’individu à l’examen douloureux des apories de toute représentation, Jérôme Ferrari explore, avec ce roman bouleversant d’humanité, les liens ambigus qu’entre­tiennent l’image, la photographie, le réel et la mort.

-----------------------------------------
Prix littéraire "Le Monde" - 2018

Jérôme Ferrari (Auteur) a également contribué aux livres...

Le principe / roman

Le principe / roman

Jérôme Ferrari

Actes Sud

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 6,80 €
Il se passe quelque chose...

Il se passe quelque chose...

Jérôme Ferrari

Flammarion

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 12,00 €
À fendre le cœur le plus dur

À fendre le cœur le plus dur

Jérôme Ferrari, Olivier Rohe

Inculte

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 13,90 €
Le principe

Le principe

Jérôme Ferrari

Actes Sud

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 16,50 €
Variétés de la mort

Variétés de la mort

Jérôme Ferrari

Actes Sud

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,70 €
Où j'ai laissé mon âme

Où j'ai laissé mon âme

Jérôme Ferrari

Actes Sud

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 6,80 €
En savoir plus sur Jérôme Ferrari

4 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Corse, photographie

5 étoiles

Par .

Comment vous parler de ce roman magnifique et riche ? Par où commencer ?

La structure du livre : des chapitres aux noms des moments de la messe d’enterrement d’Antonia.

Le personnage principal : Antonia la photographe d’un quotidien corse qui rêve de couvrir les grands conflits. Qui le fait, pour le conflit en ex-Yougoslavie avec son propre argent et sur ses vacances. Mais qui a l’impression de ne jamais faire de bonnes photos.

Le second personnage principal : son oncle et parrain qui célèbre sa messe d’enterrement, et qui nous raconte Antonia. Le jour où il lui a offert son premier appareil.

Le personnage qui déclenche tout : un jeune homme parti faire son service militaire au moment du conflit serbe. Antonia a voulu faire un portrait de lui pour des magazines. Mais ses photos n’ont jamais été développées. Des années plus tard, elle le croise dans Calvi.

Les personnages secondaires : l’amour d’Antonia, Pascal B, activiste corse qui fait des aller-retours en prison. Simon, son bras droit qui admire Pascal B. Les deux amies d’Antonia promises à des amis de Pascal B.

La toile de fond locale du roman : les groupuscules séparatistes corses en pleine séparation. Les petits événements de l’île : une élection de miss, un concours de pétanque.

La toile de fond mondiale du roman : Antonia n’oublie jamais que dans le monde, des vraies guerres tuent.

Les propos du roman :

* deux chapitres sont consacrés à de grands photographes qui ont couvert, chacun à leur façon, un conflit majeur.

* l’ex-Yougoslavie dont les forces vives partent pour aller vivre ailleurs. Certains anciens belligérants se retrouvant à travailler ensemble.

* l’impuissance devant la mort : celle dû à la guerre, ou à un accident de la route.

* l’embrassement corse et ses feux mal éteints.

* l’amour.

Et j’en oublie sans doute.

L’image que je retiendrai :

Celle du soleil à la pointe du jour sur une petite route de la pointe Corse.

https://alexmotamots.fr/a-son-image-jerome-ferrari/

4 étoiles

Par .

Jerôme Ferrari signe un beau portrait d’Antonia, une jeune photographe Corse dont le livre relate les grands moments de sa vie alors même que ses proches se réunissent pour son enterrement.
Retracer sa vie professionnelle est un prétexte pour nous interroger sur le rôle du photographe, du photo-journaliste. Sert-il seulement à divertir et informer? Quel est son utilité dans ce monde? Lutter contre le silence et l’oubli ? Témoigner, quitte à paraître obscène en montrant l’insoutenable ? Sommes nous d’ailleurs prêts à affronter « la puissance brutale des photographies » diffusées par la presse ?
Tout ne tourne pas autour de la photographie dans ce roman dont l’action se situe en Corse. Jerome Ferrari revient également sur les événements liés au FLNC, sans être trop critique.
Bien qu’inscrivant son héroïne dans une histoire « sentimentale » avec un de ces hommes cagoulés aux activités suspectes, il reste néanmoins en surface concernant cette relation.
L’ensemble est assez sombre mais j’ai trouvé l’écriture chantante et magnifique !
Quel style ! Des phares longues, très longues, qui coulent élégamment.
Si la photo est un art, l’écriture de Ferrari est aussi de l’art.

Photographie et émancipation par l'image

4 étoiles

Par .

Roman court sur fond de Sacré, bouleversant de pudeur et d'intimité, débutant par les funérailles d'Antonia, jeune femme corse.
La photographie comme chemin de captation de l'image, des images, fortes et terribles, y compris dans les moments les plus durs de la vie vers l'émancipation puissante presque violente d'une femme libre, passionnée...

5 étoiles

Par .

**[Cet ouvrage fait partie de notre
sélection  q u o i  l i r e ?
Découvrez ](http://www.onlalu.com/2018/08/30/quoi-lire-numero-37-35567)****[ici](http://www.onlalu.com/2018/08/30/quoi-lire-numero-37-35567)****[ ce qu'en pensent les libraires ?](http://www.onlalu.com/2018/08/30/quoi-lire-numero-37-35567) **

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u