Une vie pour l'humanitaire, Ludwick Rajchman (1881-1965)
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
L'espace de l'histoire
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Une vie pour l'humanitaire

Ludwick Rajchman (1881-1965)

La Découverte

L'espace de l'histoire

Offres

  • Aide EAN13 : 9782707171894
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    14.99

Autre version disponible

À travers la vie aventureuse d'un fonctionnaire international, Ludwik
Rajchman, on accède aux coulisses d'épisodes fondamentaux du XX e siècle.
L'auteur reconstruit avec brio l'extraordinaire parcours d'un homme qui fut
non seulement sans doute " médecin sans frontières ", mais aussi une grande
figure d'intellectuel doué d'un exceptionnel " sens de l'universel ".


Quoi de moins héroïque qu'un fonctionnaire international ? C'est pourtant le
portrait d'un héros de notre temps que trace Marta A. Balinska avec cette
biographie de Ludwik Rajchman. Précurseur de l'ingérence humanitaire,
défenseur des peuples colonisés, aussi doué pour la diplomatie secrète que
pour la lutte anti-épidémique, Rajchman est né en 1881 en Pologne dans une
famille d'intellectuels juifs patriotes et socialistes. Après une jeunesse d
'étudiant en médecine et de militant anti-tsariste, ses qualités
exceptionnelles lui valent d'être nommé en 1921 à la tête de la Section
d'hygiène de la Société des nations. Il combat le typhus en Europe de l'Est,
anime l'aide sanitaire à l'URSS et promeut l'intégration de l'Allemagne aux
instances internationales. Bête noire des cercles diplomatiques conservateurs
et des régimes fascistes, ce Polonais démocrate et internationaliste
s'attirera également dans les années trente l'hostilité des milieux
colonialistes européens en organisant l'aide à la Chine nationaliste agressée
par le Japon. Il inspire en 1945 la création de l'OMS et impulse celle de
l'UNICEF, dont il est le premier président. Progressiste de tout cœur mais
hostile à tous les dogmes, il devra fuir les Etats-Unis face aux menées
maccarthystes, mais sera vite dans le bloc soviétique l'objet d'une méfiance
qui l'éloignera de sa Pologne bien-aimée. C'est en France qu'il s'éteindra en
1965. A travers cette vie aventureuse, on accède aux coulisses d'épisodes
fondamentaux du XXe siècle : la création de la SDN, la guerre civile et la
famine en Russie, le jeu des puissances dans l'entre-deux guerres, le destin
tragique de la Pologne, la montée de l'antisémitisme, le combat et l'éveil de
la Chine, les ambiguïtés de la guerre froide. S'appuyant sur les archives
familiales et sur des sources documentaires dispersées dans une douzaine de
pays, l'auteur reconstruit avec brio l'extraordinaire parcours d'un homme qui
fut non seulement sans doute " médecin sans frontières ", mais aussi une
grande figure d'intellectuel doué, comme l'a dit son ami Jean Monnet, d'un
exceptionnel " sens de l'universel ".
S'identifier pour envoyer des commentaires.