Lions, héros, masques, Les représentations de l'animal chez Homère
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
Textes à l'appui / Histoire classique
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Lions, héros, masques

Les représentations de l'animal chez Homère

La Découverte

Textes à l'appui / Histoire classique

Offres

  • Aide EAN13 : 9782707155405
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    8.99

  • Aide EAN13 : 9782348008269
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    9.49

  • Aide EAN13 : 9782348008276
    • Fichier PDF, avec Marquage en filigrane
    9.49
Non pas les animaux dans Homère, non pas les animaux à l'époque d'Homère, tous
sujets légitimes et rebattus — n'a-t-on pas affirmé qu'il y avait des lions
dans l'Olympe ? — mais les animaux et les hommes dans la poésie homérique.
Comme il n'est pas de société sans imaginaire, dans chacune des expériences
collectives de l'homme, l'animal est lui-même, et le double de l'homme :
double social, culturel, éventuellement politique. Présence, tour à tour,
familière et menaçante — le chien et le sanglier, le cheval et le lion —, il
renvoie tout aussi bien à un monde symbolique qu'à un monde réel. Mais, ici,
l'expérience collective est un texte : l'Iliade et l'Odyssée, un texte et non
une société que nous puissions observer directement. Les hommes — Diomède,
Achille, Ulysse — y sont représentés tout comme les animaux. Le héros, le
lion, le masque : Annie Schnapp-Gourbeillon n'a pas voulu faire, après tant
d'autres, un simple relevé des comparaisons homériques, cette matrice de 27
siècles de littérature occidentale, mais comprendre comment s'associent
l'homme et l'animal. Symétrique du héros, le lion, le sanglier aussi, est son
double idéal, celui qui incarne, en permanence, le pic des vertus guerrières
auxquels aucun homme ne peut jamais prétendre totalement. Mais ce lion est
aussi ravisseur de troupeaux, et ses seuls ennemis sont les paysans, les
bergers et les chiens. Et voici le héros réduit à cette peu glorieuse fonction
que l'épée dissimule, et que le registre des comparaisons met en lumière. Ce
livre est une introduction à une anthropologie de la dissimulation.
S'identifier pour envoyer des commentaires.