Contes et nouvelles du pont Pissette
Éditeur
Atramenta
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Contes et nouvelles du pont Pissette

Atramenta

Offres

  • AideEAN13 : 9789523408609
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    6.99

Autre version disponible

Contes et nouvelles, contes ou nouvelles ? La frontière n’est pas nette. Un
seul impératif les gou­verne : ils doivent être brefs, pour pouvoir être lus
d’un coup, dans une salle d’attente, ou entre deux stations de métro. C’est le
format de ces vingt Contes et Nouvelles du Pont Pissette, écrits entre
fé­vrier et juillet 2017. Bien qu’ils doivent leur titre à une célèbre
passerelle quimpéroise, ainsi nom­mée en référence à un défunt édicule,
seulement cinq d’entre eux ont un lien direct avec Quimper. Les autres,
s’évadant du pont Pissette, embarquent le lecteur dans un tour de Bretagne à
sensation, via Plomelin (Le match), Pont-l’Abbé (Trépas), Douarnenez et le Raz
de Sein (Qui voit Ouessant), Boston et Brest (La Marseillaise), Huelgoat
(Arlette), Silfiac et Séglien (Jeu de vilains), le camp de concentration de
Neuengamme – en rapport avec la Bretagne – (Typhus) etc. Même lorsqu’ils
s’ap­puient sur des faits réels, sont bien documentés et donnent aux
personnages et aux lieux leurs noms véritables, ces contes et nouvelles ne
visent pas la vérité historique. L’ima­ginaire les habite aussi ; l’approche,
le style, le ton, sont littéraires : ce sont des oeuvres de fiction.

Mystères de Quimper : à la lueur des becs de gaz, le fourgon de la guillotine
entre en gare, arrimé sur un wagon-plateforme. Deux chevaux hissent la machine
jusqu’à la Place Mesgloaguen : à l’aube, un homme va mourir. Au manoir de
Kerlagatu, un duel à l’épée échappe à ses arbitres. Un funeste voyageur,
arrivé dans la nuit, se répand sur la ville. Mystères d’autres lieux de
Bretagne : la charrette de l’Ankou traverse Pont-l’Abbé ; une tragédie se joue
la nuit, dans le Raz de Sein ; un lion sème la terreur du côté de Treffiagat ;
un Lancaster de la RAF, chargé de bombes incendiaires, s’abat sur la Feuillée
; des marins dansent la gavotte sur le port de Guilvinec ; l’étudiant Arthur
écrit à son père, médecin à Lamballe ; la laïcité reçoit le baptême à
Landudal... Tandis que l’eau coule sous le pont Pissette au rythme des marées,
sous la garde de la dame-pipi, Tarzan brûle dans les chaudières de la
préfecture, les serpents-minute tombent des arbres dans la jungle de
Cochin­chine, et le SS Fiekers, alias Bel Ami, joue de son gummi et fait tirer
dans le tas. Pépé, dans son pantalon garance, charge à la baïonnette contre un
nid de mitrailleuses, le lieutenant Jim Europe dé­barque en jazz sur les quais
de l’arsenal de Brest, et tout cela vous tombe dessus sans crier gare.

On pourrait lire ces Contes et nouvelles du pont Pissette à voix haute, mais
peut-être pas toutes aux enfants, avant de les coucher.
S'identifier pour envoyer des commentaires.