Chroniques madrilènes - Cuentos madrilenos
EAN13
9782266316088
ISBN
978-2-266-31608-8
Éditeur
Langues pour tous
Date de publication
Collection
BILINGUES
Nombre de pages
144
Dimensions
17,8 x 10,9 x 1 cm
Poids
82 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Chroniques madrilènes - Cuentos madrilenos

De , ,

Traduit par

Langues pour tous

Bilingues

Offres

Autre version disponible

1. El atasco del siglo / L'embouteillage du siècle, Isaac RosaMadrid – et surtout la M30, son périphérique – est connue pour ses embouteillages quotidiens. Les médias annoncent régulièrement une naissance survenue dans un taxi ou une voiture coincée dans ces fameux embouteillages. L'auteur imagine dans ce texte le blocage total et inextricable de la ville et ses conséquences sur les habitants.
2. Jaboncillos Dos de Mayo / Savons Dos de Mayo, Marta Sanz La nouvelle se déroule dans le quartier de Malasaña, autour de la place principale Dos de Mayo, épicentre de la gentrification madrilène. Ce quartier, qui était il y a encore une dizaine d'années habité par des immigrés, des prostituées et des dealers, est devenu l'un des endroits les plus branchés de la ville. Les bars mal famés sont devenus des magasins de cupcakes ou des boutiques de savons artisanaux écologiques qui font le bonheur des jeunes Madrilènes aisés et des touristes. Mais cette transformation n'a pas eu que des effets positifs. C'est ce que révèle, avec malice, ce texte de Marta Sanz, à travers l'histoire du meurtre d'un propriétaire hipster d'une boutique de savons artisanaux, perpétré par un cocasse trio de commerçants " traditionnels " du quartier.
3. Extraits de Circular 07. Las afueras, Vicente Luis Mora" Circular " est le nom d'une ligne de métro madrilène qui encercle le centre de la capitale. Les extraits ont été choisis par l'auteur lui-même à partir de la thématique proposée. Il s'agit de 19 fragments qui portent tous le nom d'une rue de Madrid et qui sont autant de micro-récits évoquant de près ou de loin la vie dans la capitale.
S'identifier pour envoyer des commentaires.