Les naufragés de l'intelligence, paroles et trajectoires de personnes désignées comme handicapées mentales
EAN13
9782707143242
ISBN
978-2-7071-4324-2
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
Les métiers du social
Nombre de pages
216
Dimensions
22 x 13 x 1 cm
Poids
272 g
Langue
français
Code dewey
362.2
Fiches UNIMARC
S'identifier

Les naufragés de l'intelligence

paroles et trajectoires de personnes désignées comme handicapées mentales

De

Préface de

La Découverte

Les métiers du social

Offres

Autre version disponible

Un cri d'alarme toujours d'actualité, devenu une référence essentielle pour les travailleurs sociaux.
Que savons-nous des conditions d'existence et du devenir de ceux qui se sont trouvés dès leur plus jeune âge frappés du sceau de " handicapé mental " ? Beaucoup de préjugés règnent en la matière. C'est pour les dépasser que Nicole Diederich a conduit une importante enquête en donnant la parole à des jeunes qualifiés de " handicapés mentaux " et aussi à leur entourage familial et éducatif, à leurs employeurs et collègues. Nourri de cette enquête hors normes, ce livre met au jour les différents problèmes auxquels ces jeunes ont dû faire face pour tenter de réaliser leur rêve le plus cher : devenir " comme tout le monde ". Aux carences affectives, culturelles et sociales graves, aux sévices qu'ils ont parfois subis, s'ajoute une violence supplémentaire : la désignation comme " handicapé mental " et le placement en institution qui parachève une stigmatisation indélébile. La parole de ces jeunes est un véritable cri d'alarme contre une société qui a oublié qu'il existait d'autres qualités humaines que celles découlant d'un intellect performant. Devenu une référence essentielle pour de nombreux travailleurs sociaux depuis sa première édition en 1990, cet ouvrage est ici réédité avec une nouvelle préface de l'auteur et les actualisations indispensables. Il reste en effet d'une grande actualité, car presque quinze ans plus tard, les choses n'ont pas beaucoup évolué et semblent même parfois avoir empiré : l'intégration en milieu ordinaire de travail est devenue aujourd'hui bien plus rare que dans les années 1980-1990 ; quant à l'accompagnement à une vie autonome, il reste le parent pauvre de la prise en charge institutionnelle.
S'identifier pour envoyer des commentaires.