Revue Mouvements numéro 27/28 Quand la société fait son cinéma, Quand la société fait son cinéma, Quand la société fait son cinéma
EAN13
9782707140685
ISBN
978-2-7071-4068-5
Éditeur
La Découverte
Date de publication
Collection
REVUE MOUVEMENT (RMV 000027)
Nombre de pages
224
Dimensions
24 x 16 x 1 cm
Poids
400 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Revue Mouvements numéro 27/28 Quand la société fait son cinéma

Quand la société fait son cinéma, Quand la société fait son cinéma

De

La Découverte

Revue Mouvement

Offres

Plutôt que de cinéma social, ce dossier traite du " cinéma du réel ", manière de reposer, au-delà d'un genre par trop délimité, une double question.
Comment le cinéma fabrique-t-il une vision du social ? Au-delà des genres, qu'est-ce qui détermine sa perception de la société ? Ce qui peut apparaître nouveau dans l'approche cinématographique du social tiendrait-il à de nouvelles formes, à l'institution de procédés auparavant marginaux ou secondaires (caméra subjective, fragments, etc.), à des principes esthétiques différents, au changement de l'attente des publics ou à la reconfiguration de ceux-ci ?
Comment la société traverse-t-elle le cinéma ? Dans quelles conditions matérielles de création les cinéastes attentifs à la réalité sociale, et soucieux d'en opérer la critique, parviennent-ils aujourd'hui à tourner et faire connaître leurs œuvres ? Si le cinéma est un métier qui nécessite des techniciens, sa distribution et sa diffusion sont également des métiers exposés aux monopoles des groupes et des complexes (de salles). À quelle portée le regard cinématographique sur le social peut-il prétendre lorsque le cinéma ne s'offre à la réception que d'un public sélectionné, lorsque viennent à manquer circuits de distribution, salles, espaces télévisuels... ?
Ce dossier conjugue une réflexion esthétique et politique à travers l'analyse de films marquants (L'Humanité, Bowling for Columbine, J'ai pas sommeil, etc.) et une analyse des évolutions du secteur, des procédés techniques et des professionnels.
L'itinéraire est consacré à Agnès Varda.
S'identifier pour envoyer des commentaires.