Votre librairie met en place un service"DRIVE"
2 options maintenant sur notre site pour passer commande :
soit l’envoi par La Poste, avec un délai non garanti.​
soit le retrait à la porte à la librairie sur rendez-vous

Pour prendre rendez-vous, merci de nous contacter sur notre page Facebook ou sur librairie.banse@orange.fr
La marchandise vous sera remise dans le respect des gestes barrières.

 

La France et sa défense, Paroles publiques d'un président - 1981-1995
EAN13
9782369422662
ISBN
978-2-36942-266-2
Éditeur
Nouveau Monde Editions
Date de publication
Collection
NME.HISTOIRE
Nombre de pages
500
Dimensions
23 x 14 x 3 cm
Poids
818 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La France et sa défense

Paroles publiques d'un président - 1981-1995

De

Nouveau Monde Editions

Nme.Histoire

Offres

Thème central des deux septennats de François Mitterrand, la défense de la France a suscité des débats qui restent aujourd’hui d’une vive actualité.
Pour la première fois, historiens et acteurs politiques confrontent leurs points de vue à l’égard de la politique mitterrandienne dans la période charnière de 1981 à 1995.
François Mitterrand et la Défense. Comment, à partir de 1971, les socialistes firent-ils évoluer leur doctrine à l’égard de la Défense  ? Comment, une fois au pouvoir à partir de 1981, les nouvelles autorités purent-elles composer avec le monde militaire ? Quelle vision animait François Mitterrand dans ces domaines  ?
La gestion de la guerre froide et de la fin du monde bipolaire. Comment les changements historiques ont-ils été négociés ? La désintégration de l’empire soviétique mais aussi la réunification allemande en ont été l’une des conséquences, sans oublier l’éclatement de la Yougoslavie, qui fit l’objet de nombreux débats et de controverses.
Les opérations extérieures. Elles ont caractérisé les mandats de François Mitterrand puisqu’il en ordonna plus que ses prédécesseurs réunis, sous la Ve République. La plupart sont intervenues pendant les deux cohabitations. Certaines font encore l’objet de vifs débats… Étaient-elles justifiées  ? Aurait-on pu intervenir autrement  ?
La dissuasion. Le président Mitterrand s’y identifia au point de déclarer que la dissuasion c’était lui, et que tout le reste n’était qu’objets inertes. Il y eut alors des décisions à prendre, aussi bien sur la définition, voire la clarification des concepts, que sur la réaction de la France à un mouvement de désarmement initié par Mikhaïl Gorbatchev et Ronald Reagan. Le débat demeure aujourd’hui quant à la raison d’être de la dissuasion nucléaire, comme on le lira en découvrant ces échanges.
 
Sous la direction de Jean-Yves Le Drian et Hubert Védrine.
Jean-Yves Le Drian est ministre de la Défense.
Hubert Védrine est président de l’Institut François Mitterrand et ancien ministre des Affaires
étrangères.
Direction scientifique : Georges Saunier, Philippe Vial
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur François Mitterrand