La bibliothèque des coeurs cabossés
EAN13 : 9782290110225
ISBN :978-2-290-11022-5
Éditeur :J'ai Lu
Date Parution :
Collection :LITTERATURE GEN
Nombre de pages :448
Dimensions : 18 x 11 x 2 cm
Poids : 275 g

La bibliothèque des coeurs cabossés

De

Autre version disponible :

Ebook - J'ai LuEn stock7,99 €

Tout commence par un échange de lettres sur la littérature et la vie entre deux femmes que tout oppose : Sara Lindqvist, jeune Suédoise de vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, et Amy Harris, vieille dame cultivée de Broken Wheel, dans l’Iowa. Lorsque Sara perd son travail de libraire, son amie l’invite à venir passer des vacances chez elle. À son arrivée, une malheureuse surprise l’attend : Amy est décédée.
Seule et déboussolée, Sara choisit pourtant de poursuivre son séjour à Broken Wheel et de redonner un souffle à cette communauté attachante et un brin loufoque… grâce aux livres, bien sûr.

Katarina Bivald (Auteur) a également contribué aux livres...

Bienvenue au motel des Pins perdus
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,90 €
La bibliothèque des coeurs cabossés / roman
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 10,00 €
Le jour où Anita envoya tout balader
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,90 €
EbookLa Bibliothèque des cœurs cabossés

La Bibliothèque des cœurs cabossés

Katarina Bivald

Editions Denoël

Indisponible sur notre site
La Bibliothèque des cœurs cabossés
Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 21,90 €
En savoir plus sur Katarina Bivald

1 Commentaire 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Guimauve pour soirées d'hiver

5 étoiles

Par .

Evidemment, lorsqu'on vous présente un roman avec en accroche " de la même veine que " ‘Le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates » (de Mary-Ann Shaffer et Annie Barrows), vous foncez. Hélas, il faut bien l'avouer, malgré les efforts de la jeune romancière suédoise, l'histoire peine à captiver. La faute à des personnages un peu caricaturaux ? Ou à un scénario déjà vu ou lu des dizaines de fois ? Un peu des deux, sans doute, même si les références littéraires et l'amour authentique pour LA lecture et les livres font que l'on insiste. A mi-parcours de ce livre, dont on devine la fin sans trop se creuser les neurones, on se surprend quand même à sourire. D'un quiproquo entre les deux héros.

Lire la suite de la critique sur le site o n l a l u