Votre librairie met en place un service"DRIVE"
2 options maintenant sur notre site pour passer commande :
soit l’envoi par La Poste, avec un délai non garanti.​
soit le retrait à la porte à la librairie sur rendez-vous

Pour prendre rendez-vous, merci de nous contacter sur notre page Facebook ou sur librairie.banse@orange.fr
La marchandise vous sera remise dans le respect des gestes barrières.

 

Chroniques 1954-2003
EAN13
9782253068723
ISBN
978-2-253-06872-3
Éditeur
Le Livre de Poche
Date de publication
Collection
Biblio (34295)
Nombre de pages
704
Dimensions
19 x 12 x 3 cm
Poids
420 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Offres

Voici ici rassemblées, pour la première fois, 99 chroniques (dont certaines jamais publiées depuis leur parution originale) que Françoise Sagan a écrites entre 1954, date de la sortie et du succès mondial de Bonjour tristesse, et 2003, un peu avant sa disparition.
Dès 1954, Hélène Gordon-Lazareff, qui dirige alors le journal Elle, lui propose d’écrire des récits de voyage. Puis, L’Express l’envoie à Cuba, dans les salles obscures pour Hiroshima, mon amour d’Alain Resnais ou encore au procès de l’Algérienne Djamila Boupacha… Elle collabore ainsi avec de nombreux autres journaux : Femme, Le Nouveau Fémina, Playboy, L’Humanité, Globe, Vogue, Égoïste…
Avec ces textes piquants, érudits, généreux et engagés, François Sagan nous dévoile ses coups de cœur, ses indignations, ses admirations et ses amitiés. Dans ces Chroniques, le lecteur retrouvera les mots, la justesse et cette légèreté apparente qui révèlent l’intense acuité d’un de nos plus grands écrivains.
 
Denis Westhoff
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

18 décembre 2016

Vivre en écrivant

Le Livre de poche vient de publier des chroniques de Françoise Sagan parues dans différents journaux entre 1954 et 2003 ainsi que quelques interviews d’elle. L’édition est soignée avec sa jolie couverture reliée et la tranche du livre orange vif. ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Françoise Sagan