Votre librairie met en place un service"DRIVE"
2 options maintenant sur notre site pour passer commande :
soit l’envoi par La Poste, avec un délai non garanti.​
soit le retrait à la porte à la librairie sur rendez-vous

Pour prendre rendez-vous, merci de nous contacter sur notre page Facebook ou sur librairie.banse@orange.fr
La marchandise vous sera remise dans le respect des gestes barrières.

 

Je me suis tue

Je me suis tue

Mathieu Menegaux

Points

  • par (Libraire)
    5 novembre 2020

    Un premier roman sombre mais d'une écriture tellement lumineuse !
    Une lecture bouleversante, qui marque pendant très longtemps.

    L'auteur nous offre une plongée terrible dans une réalité qu'on aimerait ne jamais voir arriver… mais que l'on dévore jusqu'à la dernière page.


  • 25 août 2018

    Infanticide

    On ne le dira jamais assez : la communication est essentielle dans le couple.

    Le silence peut être mortifère, c’est le cas dans ce roman.

    Claire pense qu’elle peut passer sous silence son traumatisme. Elle en dit rien, à personne. Pour sauvegarder les apparences, car les apparences sont importantes dans son monde.

    Je n’ai pas été tant déranger par l’acte fatale de Claire. Ce qui m’a gêné, c’est cette volonté de cacher, à elle et aux autres, jusqu’au bout, sa blessure.

    Ce qui m’a gêné, dans ce roman, c’est sa lutte éperdue pour la préservation de son image.

    Un bien triste constat, que je partage, de la part de l’auteur.

    L’image que je retiendrai :

    Celle des yeux de Pierre, huit mois.

    https://alexmotamots.fr/je-me-suis-tue-mathieu-menegaux/


  • par (Libraire)
    12 août 2017

    Vibrant

    Le récit puissant et d'une extrême sensibilité d'une véritable descente aux enfers.
    Un roman court mais intense


  • par (Libraire)
    25 janvier 2017

    Claire, la quarantaine, a une vie heureuse et aisée avec Antoine, jusqu'au jour où un événement décisif se produit. Au cours d'une soirée chez des amis, Claire souhaite partir plus tôt en prétextant qu'elle est fatiguée et qu'elle souhaite rentrer se reposer. Sur la route du retour elle est victime d'un acte odieux, inhumain qu'elle fait passer sous silence. Elle y arrive mais ne pense pas aux conséquences...qui la font basculer du côté le plus obscur..;l'acte irréparable, le crime le plus insupportable. Dans sa cellule de la maison d'arrêt des femmes à Fresnes, Claire nous raconte l'enchaînement de tous ces événements. Impressionnantes ces phrases et ces émotions écrites de la main d’un homme... L'intrigue est remarquablement menée. Nous ne pouvons décrocher de ce roman poignant et à couper le souffle. Premier roman qui vous marque pour longtemps!