Votre librairie met en place un service"DRIVE"
2 options maintenant sur notre site pour passer commande :
soit l’envoi par La Poste, avec un délai non garanti.​
soit le retrait à la porte à la librairie sur rendez-vous

Pour prendre rendez-vous, merci de nous contacter sur notre page Facebook ou sur librairie.banse@orange.fr
La marchandise vous sera remise dans le respect des gestes barrières.

 

L’aigle égyptien, Nasser
EAN13
9791021008533
ISBN
979-10-210-0853-3
Éditeur
Tallandier
Date de publication
Collection
BIOGRAPHIE
Nombre de pages
400
Dimensions
21 x 14 x 3 cm
Poids
536 g
Langue
français
Langue d'origine
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

L’aigle égyptien, Nasser

Tallandier

Biographie

Offres

Autre version disponible

Nasser ? À peine prononce-t-on le nom de cet homme d’État, qui régna sur l’Égypte entre 1956 et 1970, que l’on recueille ce type de commentaire : un horrible dictateur, un despote, le farouche ennemi de l’Occident ! En réalité, il y a plusieurs Nasser : le militaire de 1948, à Faluja, en Palestine, où il combat en héros ; le patriote de 1952, qui met un terme à soixante-dix ans d’occupation britannique ; le nationaliste qui, en prenant le contrôle du canal de Suez, le 26 juillet 1956, fait un bras d’honneur à l’Occident. Et puis, il y a celui des nationalisations à outrance, l’inventeur des moukhabarat, la Stasi égyptienne, celui qui plonge le pays dans un indicible marasme économique, et l’homme de la guerre des Six Jours, une humiliation sans nom… En historien et romancier, j’ai voulu raconter les multiples visages du raïs qui portait la voix des arabes dans le monde entier. Sa lumière et son ombre. L’aigle égyptien et le rêve calciné. « Moi, aujourd’hui, au nom du peuple, je prends la Compagnie. Ce soir, notre canal égyptien sera dirigé par des Égyptiens ! » Gamal Abdel Nasser, 26 juillet 1956

Né en Égypte en 1947, Gilbert Sinoué est l’auteur de nombreux romans, essais et biographies, parmi lesquels Le Livre de Saphir(prix des Libraires 1996), L’Enfant de Bruges(1999) et La Nuit de Maritzburg(2014).
S'identifier pour envoyer des commentaires.