"190 ans de passion littéraire"

 

Environnement toxique

Alice Marchand

Casterman

  • Conseillé par
    29 mars 2023

    Originaire de Cap-Breton, une île de Nouvelle-Écosse à l'est du Canada, l'un des coins les plus pauvres du pays, Kate, part travailler à l'ouest, là où l'on extrait le pétrole des sables bitumeux. Elle n'a pas le choix, elle doit gagner de l'argent pour rembourser son prêt étudiant.

    Elle se retrouve dans un univers très masculin, sexiste, machiste. Les remarques, la drague plus que lourde, le harcèlement sont son quotidien.

    Très gros roman graphique dans lequel Kate Beaton raconte son parcours : elle arrête ses études à 21 ans et se retrouve dans ce monde inconnu et brutal. J'ai beaucoup appris sur les sables bitumeux, je n'y connaissais rien. Extraction particulièrement anti-écologique, qui empoisonne les populations autochtones sans aucun scrupule, par profit. J'ai aussi appris sur la dure vie des gens qui bossent dans ces mines : des longues, très longues journées, du repos qui ne permet pas de rentrer chez soi, car beaucoup de travailleurs viennent de l'est du Canada. Ils restent donc sur place, ne voient que rarement leurs familles.

    Kate Beaton raconte le harcèlement quotidien, qui commence par des petits noms dont certains l'affublent, puis par des remarques, des réflexions, des allusions voire carrément des demandes directes "Tu baises ?". Être une femme dans ce milieu est éprouvant d'abord parce que le travail l'est et ensuite parce qu'il faut subir tout cela et être constamment en alerte. Toujours s'opposer est exténuant, donc, elles laissent passer, laissant la porte entrouverte à des brutes qui la poussent violemment.

    Malgré le thème difficile, le dessin de Kate Beaton est doux, dans les tons gris-bleutés, bicolores, mais aussi dans les traits de ses personnages. L'autrice n'est pas manichéenne, elle ne dit pas que tous les hommes l'ont harcelée ou embêtée, elle s'est très bien entendu avec certains qui ont su l'écouter, la soutenir. La dureté du travail, l'éloignement des familles, la connerie humaine peut expliquer sans excuser le comportement de certains, c'est une des théories qu'avance Kate pour tenter de vivre normalement. Elle témoigne dans cet album très fort de deux ans de sa vie (entre 2005 et 2008), de deux ans de souffrances au travail, celle qu'elle a vécu et celle dont elle a été le témoin.

    Il paraîtrait que ce serait le roman graphique préféré de Barack Obama en 2022, je ne sais pas si c'est un critère qui fait vendre, mais force est de constater que cet homme à bon goût. 435 pages passionnantes, édifiantes et un peu flippantes quand même sur le comportement de certains hommes, sur ce qu'ils se permettent vis-à-vis des femmes, simplement parce qu'elle sont femmes. "Un témoignage rare, porté par une voix profonde" (4ème de couverture). Absolument !


  • Conseillé par (Libraire)
    9 mars 2023

    Environnement toxique

    Kate Beaton nous partage avec cet ouvrage son expérience de femme salariée chez Shell, sur les chantiers d'extraction de pétrole.
    On y découvre un environnement toxique sur plusieurs strates :
    - un monde hyper-masculin dans lequel être une femme n'est pas sans conséquence
    - environnement toxique pour la nature et le désastre écologique et sanitaire que ce job engendre.
    Un témoignage riche et important.